• articles
  • LA PARTITION VISUELLE DE L’ÉTONNEMENT SONORE par Carole Rieussec, Johann Maheut, Guillaume Robert
    L’étonnement sonore est une création électroacoustique diffusée via un haut-parleur dans le noir. La spatialisation du son - la mise en mouvement du haut-parleur - est confiée à un duo chorégraphe/compositrice. Les déplacements et les manipulations du haut-parleur produisent une "diffusion live" de type analogique. La création d’un prototype de "haut-parleur lumineux" permet ponctuellement de rompre l’obscurité, d’éclairer le corps de la chorégraphe ainsi que des détails de l’architecture ; cette "lumière haut-parlante" matérialise également la diffusion du son, elle fait exister visuellement le haut-parleur. Son et lumière se projettent d’un même point - exactement. Johann Maheut et Guillaume Robert sont plasticiens, ils ont conçu le "haut-parleur lumineux" et la partition visuelle, Clara Cornil est chorégraphe, elle est intervenue sur l’écriture de la spatialisation, Carole Rieussec est compositrice, elle est la conceptrice de cet objet de pensée sonore en mouvement.
    FAIRE UN BRUIT QUI ME RESSEMBLE Vomir (Romain Perrot) Et Francisco Meirino (phroq) par Kasper T. Toeplitz
    Deux musiciens - Vomir (Romain Perrot) et Francisco Meirino (Phroq) - partis du harsh noise et arrivant chacun à sa façon dans une sorte d'au-delà de la musique qui questionne ce que l'on nomme musique aujourd'hui. Ou alors la place du contemporain.
    PARADES & CHANGES / 1965 Anna Halprin par Anne Collod, Henri Jules Julien
    Première création collective affichée comme telle par Anna Halprin, Parades & Changes est issue des expérimentations menées depuis la fin des années 40 par la chorégraphe sur la performance et l'improvisation.
    UNE PRéSENCE MANIFESTE Quelques Compositeurs Du Royaume-uni Dont J'aime La Musique par Tim Parkinson
    Je vais donc décrire le travail de six compositeurs [Matteo Fargion, Laurence Crane, Bryn Harrison, James Saunders, John Lely, Markus Trunk] qui vivent aujourd'hui en Grande-Bretagne, et dont j'aime la musique. Pour moi, c'est aussi simple que ça : de la musique que j'aime. Pourquoi est-ce que je l'aime ? Je ne crois pas qu'une étude comparée de style ou d'esthétique puisse répondre à cette question — ce serait plutôt une affaire d'introspection et d'analyse personnelle. Et si je n'en choisis que six, c'est parce qu'il serait impossible d'être exhaustif. Comment pourrais-je l'être ? De la musique de qualité, il y en a tellement — et bien sûr, il y aura toujours des choses que je ne connaîtrai pas. Il s'agit donc d'une vision personnelle.
    RING-MODULATION 3 La Pensée électronique par Kasper T. Toeplitz
  • interview
  • WILLIAMS MIX / JOHN CAGE Valerio Tricoli & Werner Dafeldecker par Jérôme Noetinger, Didier Aschour
    Valerio Tricoli et Werner Dafeldecker se sont lancés dans une réinterprétation de la pièce de 1952 de John Cage, Williams Mix. Unique composition de musique concrète - à notre connaissance - entièrement basée sur une partition ultra-précise (192 pages) allant des sons utilisés (environ 600) à la coupe de la bande. Il s'agit pour cette version étendue de passer de la bande magnétique à l'ordinateur et de passer d'une durée initiale de 4'15" à une nouvelle de 32 minutes. Toujours en huit pistes séparées et avec en plus une partie visuelle réallisée par Lillevan. Les deux compositeurs suivent la partitiion et les instructions de Cage mais s'adaptent pour le médium choisi, l'ordinateur.
  • compartiment rumeurs
  • Inventaires par Paul-Yves Bourand
  • photo-légende
  • Peter Brötzmann par Gérard Rouy
  • carte blanche
  • EPISODE 4 par Johann Maheut, Guillaume Robert